Top

   

Le dico de la 3D

Oh que le domaine de l'impression 3D est passionnant, mais quand on débute, ce n'est pas toujours évident de comprendre tout les mots en rapport avec la 3D. 

C'est pourquoi News-3D vous propose un lexique reprenant les mots les plus utilisés dans le domaine de la 3D.

 

 

A

Acétone

Produit chimique permettant de lisser un objet récemment imprimé en 3D. Fonctionne surtout pour les matériaux de type ABS.

 

A la cote

Expression qui signifie que l'on respecte une dimension précise.

 

ABS (Acrylonitrile Butadiène Styrène)

Thermoplastique un des deux principaux matériaux utilisés pour imprimer avec une Reprap. Ce type de matériau est également fort utilisé pour d'autres imprimantes autre que les RepRap.

 

AM ou ALM (Additive (Layer) Manufacturing)

Méthode d’assemblage par couches. La fabrication additive s’oppose aux processus industriels de fabrication soustractive, par exemple un menuisier qui enlève de la matière à son morceau de bois pour en faire un objet fini.

 

AMF (Additive Manufacturing File Format)

L’AMF est un format open source d’impression 3D qui se positionne comme concurrent du format standard STL.

 

Arduino

Micro-contrôleur, sous licence libre, avec une interface de programmation simplifié. Il interprète des informations et pilote des composants (moteurs, extrudeurs,...).

 

Atomic

Il s’agit d’une méthode de nettoyage de la buse qui consiste à utiliser un morceau de filament pour capturer les déchets qui se trouvent à l’intérieur de la buse, en effectuant plusieurs cycles de chauffe et refroidissement de ce morceau de filament inséré manuellement dans la buse (cf vidéo dans l’article Elle est arrivée !).

 

 

Binder jetting

Projection de liant. Procédé de fabrication additive qui consiste à imprimer un liant sur un lit de matériau à l’état de poudre.

 

Bioprinting/bio-impression

Le Bioprinting (ou Bio-impression) correspond à l’utilisation des imprimantes 3D dans le domaine médical. Les imprimantes  utilisent des matériaux biologiques comme des cellules souches. C’est un domaine de l’impression 3D très porteur, qui suscite  de grands espoirs notamment pour la création d’organes artificiels ou de tissus humains.

 

Bords / Brims 

Il s’agit de petits socles ajoutés sous les parties fines d’un modèle en contact avec le plateau de l'imprimante, afin d’aider à stabiliser ces parties. Les brims sont semblables à un lit très fins (une seul couche d’épaisseur), donc plus faciles à retirer, et de plus ils réduisent les risques de cassure au moment de détacher la pièce du plateau. 

 

Bowden 

Principe d'extrudeur désolidarisé de la buse d'impression. L'avantage est d'alléger la partie d'impression mobile et d'espérer ainsi un gain de vélocité et une meilleure qualité d'impression. La partie entrainement est fixé n'importe où sur la machine entre le rouleau de filament et la buse. Un tube en téflon (PTFE) guide le filament entre les deux parties, dans lequel est contraint le filament. Il forme un arc (Bow), d'où son nom. Ce principe n'est pas idéal pour les filaments souples qui peuvent se compresser dans le tube et perturber la précision de l'extrusion. 

 

Buse / Nozzle 

Pièce à travers laquelle passe la filament fondu, souvent percée au diamètre de 0,5mm et d'où sort le filament en fusion qui va être directement déposé sur la pièce à imprimer. 

 

Bloc d'alimentation

Constitué d’un bloc et d’un cordon d’alimentation. Le cordon est constitué de prises différentes selon le pays. 

 

Bloc de glissement

Les blocs de glissement permettent au pont cartésien de se déplacer sur les axes x et y de l’imprimante.

 

C

Câble USB 

Câble permettant une communication directe entre l’imprimante 3D et l’ordinateur. 

 

CAD 

Computer Aided Design CAD est le sigle anglais pour la Conception Assistée par Ordinateur CAO. De fait, les noms des logiciels de CAO sont souvent anglais et incorporent le sigle anglais dans leur nom: FreeCAD, QCAD, OpenSCAD, HeeksCAD … 

 

Calibre de l’extrudeuse 

Egalement appelé calibre de la buse d’extrusion, il s’agit du diamètre de la tête d’impression (autrement dit de l'extrudeuse). 

 

Caméra CCD (Charge Coupled Device) 

De l'anglais Charge Coupled Device. Ces caméras sont caractérisées par leur très grandes résolutions. Pour cela elles utilisent une grille polarisée ( chargée ) dans laquelle passe les photons de lumières ( particules portant l'énergie lumineuse). Avec ce choc de charges, un photo-électron est libéré et celui-ci est stocké dans une plaque de silicium. La plaque s'engorge alors de photo-électrons et la différence de polarisation se traduit par des impulsions électriques donc à la lecture de l'image. 

 

CAO (Conception Assistée par Ordinateur) 

la Conception Assistée par Ordinateur désigne l’ensemble des techniques et logiciels de modélisation graphique permettant de tester virtuellement et de réaliser des produits manufacturés. 

 

Carte SD

Les cartes SD sont des cartes mémoire, servant à stocker et transférer toutes sortes de fichiers informatiques.

 

CC (Creative Commons)

Système de licence libre permettant de définir les conditions de partage d’une oeuvre, d’un logiciel… 

 

CFF (Composite Filament Fabrication)

Technologie de fabrication additive à base de matériaux composites employée pour la première fois par l’imprimante 3D MarkForged Mark One, la première imprimante 3D compatible avec la fibre de carbone.

 

CJP (ColorJet Printing)

Technologie de fabrication additive basée sur deux composants principaux : la base et le liant. Un rouleau dépose le matériau d’impression (la base) en fines couches sur un plateau. Entre chaque couche, des têtes d’impression à jet d’encre déposent le liant qui vient solidifier la base et parfois la colorer.

 

CNC (Computer Numerical Command)

Toute machine asservie au contrôle d'un ordinateur. Les RepRap en font partie, mais également les fraiseuses et tours numériques, les lasers, les découpeuses à plasma. Techniquement une imprimante à jet d'encre est une CNC.

 

Colle en bâton

Colle à papier en bâton utilisé comme adhésif entre la surface de fabrication et l’objet à réaliser. Cette colle est également fort utilisée par les enfants pour les bricolages. 

 

Cordage / Stringing

Il s’agit d’un défaut d’impression qui génère des fils indésirables entre des parties du modèle. Pour réduire ce défaut on peut augmenter la longueur de rétraction et/ou accélérer la vitesse de positionnement de la tête (déplacement lorsqu’elle n’extrude pas) et/ou baisser la température d’extrusion.

 

Couche

En impression 3D, une couche est une tranche du fichier 3D, virtuellement découpée en vue d’être imprimée. La fabrication d’un objet se fait couche par couche, jusqu’à former entièrement la pièce.

 

Cratères / Pillowing

il s’agit d’un défaut qui peut apparaître sur les surfaces supérieures du modèle. Des creux ou même des trous sont alors visibles et régulièrement espacés, ceci parce que le filament déposé sur le quadrillage de l’infill va s’affaisser entre deux parois d’infill. Pour corriger ce défaut on peut densifier l’infill et/ou augmenter l’épaisseur de la coque supérieure. Un bon refroidissement va aussi aider à solidifier le filament avant qu’il ne s’affaisse.

 

Crowdfunding

Expression qui désigne la finance (ou collecte) participative visant le financement de divers projets par des acteurs ordinaires (principalement des internautes). Les plateformes les plus connues sont Kickstarter et le Français KissKissBankBank.

 

Curving

Effet de tuile qui peut se produire sur des pièces avec une large surface de contact avec le plateau. Le matériau se refroidissant plus vite sur les bords qu’au centre de la pièce, certain bords se décollent, faussant la géométrie du modèle 3D. Il est possible de corriger ce problème en réglant son accroche plateau ou avec un plateau chauffant

 

 

D

Décollement / Warping

Il s’agit d’une déformation (plus ou moins importante suivant les matériaux) qui peut survenir au niveau des coins du modèle lorsque le plastique refroidit et se rétracte. Pour éviter ce phénomène, on peut ajouter de la colle ou du scotch sur le plateau pour augmenter l’adhérence, faire chauffer le plateau pour ralentir le refroidissement, ajouter un raft sous le modèle, ajouter des brims aux endroits qui se décollent ou encore aménager des trous dans la structure de l’objet afin que les fils de plastique déposés couche après couche ne soient pas d’un seul tenant.

 

Découpe laser

La découpe laser est une technique de fabrication qui consiste à découper ou à graver la matière au moyen d’un rayon laser.

 

DFAM (Design for additive manufacturing)

Design pour la fabrication additive. Nouvelle approche méthodologique de design utilisée dans la chaîne numérique en fabrication additive.

 

Dimensions externes

Dimensions extérieures de votre appareil (imprimante 3D, scanner, etc).

 

DIY (Do It Yourself)

Faites-le vous-mêmes. C’est un mouvement qui consiste à créer soi-même des objets, des machines…  et partager son expérience. Les adeptes du DIY se regroupent sous le nom de Makers. Le mouvement ne date pas d’hier, il se veut l’héritage des hippies des années 70. Un esprit non conformiste, la volonté de choisir ce que l’on consomme et non subir ce que peu imposer le marché.

Ce serait une erreur de réduire les Makers au simple concept Hippie. Aujourd’hui, le mouvement regroupe aussi bien des Geeks barbus que des ingénieurs ou des artistes, des jeunes , des femmes des retraités … L’idée est de se retrouver pour partager une expérience ou travailler à plusieurs sur le développement d’un projet

 

DLP (Digital light processing)        

Processus de solidification d’une résine plastique par les ultra-violets. Technologie proche de la stéréolithographie.

 

DMLS (Direct metal laser sintering)        

Frittage Laser Direct de Métal. N’utilise que de la poudre de métal (titane, cobalt, acier…). Le laser à filtre optique va fusionner la poudre métallique. Fonctionne par ajout de couches de poudre successif.

 

Double extrusion        

Procédé d’impression 3D qui implique l’utilisation de deux extrudeuses chargées de matériel différent en couleur ou autres propriétés. Les deux extrudeuses fonctionnent ensembles pour imprimer un objet en 3D.

 

DRM (Digital Rights Management)        

La gestion numérique des droit a pour objectif de contrôler l’utilisation qui est faite des œuvres numériques via différentes techniques comme le tatouage qui facilite le traçage ou le zonage géographique (comme pour les DVD).

 

 

EBM (Electron beam melting)        

Fusion par faisceau d’électrons. Fusion directe de poudre de métal par laser ou par faisceau d’électrons. Extrudeur ou muse d’impression (ou extruder) Également appelé tête d’impression, pièce présente dans les imprimantes 3D, qui chauffe et dépose le matériau fondu (en général des résines) en couches successives de manière à créer la troisième dimension de l’objet modélisé numériquement.

 

Écran LCD        

L’écran LCD permet d’afficher l’état de l’imprimante 3D et inclut également des menus de contrôle.

 

Épaisseur de coque / Shell thickness        

Il s’agit de l’épaisseur des parois externes du modèle. On distingue souvent l’épaisseur des parois verticales (shell) de celle des parois horizontales (top & bottom). L’épaisseur des parois verticales doit être un multiple du diamètre de la buse (avec une buse de diamètre 0,4mm on choisit généralement une épaisseur de coque d’au moins 0,8mm). L’épaisseur des parois horizontales doit être un multiple de l’épaisseur de couche (avec une épaisseur de couche de 0,1mm on choisit généralement une épaisseur du dessus et du dessous d’au moins 0,6mm).

 

Epaisseur de couche / Hauteur de couche (layer height)        

Certainement l’un des critères les plus regardé par les makers. Il s’agit de la finesse d’impression de votre imprimante 3D. l’impression 3D se faisant par dépôt successif de couches de matière superposées, l’épaisseur de couche (ou Hauteur de couche) désigne donc la finesse de chaque couche de matière déposée.

 

Extrusion        

Action thermomécanique qui consiste à faire passer de la matière à travers une « filière ». Pour schématiser : un peu à la manière d’un pistolet à colle.

 

Extrusion thermoplastique

Voir Fused Deposition Modeling

 

 

FabLab (Fabrication Laboratory)

Atelier de fabrication communautaire ouvert à tous (bricoleurs, designers, artistes, étudiants, hackers, etc.) et devant respecter une charte mise en place par le MIT.

 

Fabrication additive        

La fabrication additive désigne l’ensemble des techniques d’impression 3D. L’objet y est créé par addition de matière, à l’inverse de la fabrication soustractive.

 

Fabrication soustractive        

Fabrication qui consiste à enlever de la matière à un objet pour le façonner.

 

FDM (Fused Deposition Modeling)        

Procédé d'impression 3D où un composant (généralement plastique) est fondu et déposé couche par couche  pour obtenir un objet, nom déposé par Stratasys.

 

Feeder        

Il s’agit du système qui entraîne le filament dans le tube bowden pour l’amener jusqu’à la buse. Ce système est composé d’un moteur pas-à-pas, de roues et d’un ressort.

 

FFF (Fuse Filament Fabrication)        

Procédé d'impression 3D où un filament (généralement plastique) est fondu et déposé couche par couche pour obtenir un objet.Utilisé dans les RepRaps.

 

Filament 3D        

C’est le consommable de l’impression 3D, tout comme la cartouche d’encre pour une imprimante classique/2D. Il s’agit d’une bobine de filament de plastique qui est progressivement fondu à travers l’extrudeuse afin de modéliser couche par couche l’objet désiré.

 

Fin de course (capteur de..., interrupteur de...)

Extrémité des axes de déplacement des machines. Permet de prendre des origines machines (permet à la machine de définir un point d'origine dans l'espace XYZ) ou de stopper la machine si, en raison d'un problème, elle dépasse l'espace de travail de l'outil. Dans ce cas le fin de course agit comme une sorte de buttée électronique. La prise d'origine garantit une grande répétabilité.

 

Firmware ou micrologiciel        

Mini programme informatique exécuté par un micro-contrôleur. Dans le projet ReRap, le micro-controleur est souvent basé sur Arduino. Le firmware traduit le G-Code envoyé par l'ordinateur en ordres électriques de mouvements et d'actions pour les différents composants de l'imprimante (résistances, moteurs,etc...). C'est le logiciel d'interprétation, il convertit le code et pilote la partie électromécanique.

 

Frittage laser        

Le frittage laser est une technique d’impression 3D consistant à fabriquer un objet par fusion progressive de particules de poudre. Ce procédé permet notamment de réaliser des engrenages et des formes complexes.

 

FTI (Film Transfert Imaging)        

Une image en 2D est affichée par un vidéoprojecteur intégré à l’imprimante 3D, un film transparent reçoit une couche de résine liquide pour une reconstitution couche par couche.

 

 

Galvanomètre laser

Objet permettant, grâce à différentes orientations de son miroir, de diriger un faisceau laser. Il est utilisé en stéréolithographie mais aussi dans les lecteur de CD et les disques durs pour positionner la tête de lecture.  

 

G-Code        

Code utilisé par la plupart des machines numériques qui donne les instructions qu'elles doivent utiliser (coordonnées, vitesses de déplacements, paramètres des outils,...).

 

 

H

Hardware

Objet physique, composant mécanique ou électronique d'une machine. Le terme est aussi employé en anglais pour désigner la quincaillerie.

 

HIPS (High Impact Polystyrene)        

Polystyrène choc en français, c'est une matière de faible qualité et n'ayant ni résistance en température ni résistance au feu.

 

Hobbed bolt        

Il s'agit de la vis qui entraine le filament. Voici un lien pour faire sa propre vis.

 

Hotend        

C'est la tête d'impression d'où sort le filament. "

 

Hystérésis

Effet similaire à l'inertie qui crée un décalage entre la cause et l'effet ici entre le moment où l'extrudeur tire le filament et où il rentre dans la buse.

 

 

I

Idler (Idler pulley)        

Galet presseur et/ou poulie libre et/ou tendeur, car le terme anglais se décompose en plusieurs fonctions parfois cumulées en français. Il s'agit d'une partie rotative destiner à guider. Dans un extruder l'idler est un galet presseur qui force le filament contre le pignon d'entrainement. Pour une courroie, l'idler pulley, est une poulie libre permettant de guider la courroie, d'éventuellement la renvoyer vers une autre direction, ou encore de tendre la courroie. On distingue poulie de poulie libre car la première imprime l'action du moteur à la courroie, tandis que l'autre ne fait que la guider ou la tendre. Une poulie libre se monte sur un axe rotatif entre deux roullements, c'est l'idéal, ou sur un axe fixe avec un roulement solidaire de la poulie. Un raccourci reprappien est d'utiliser un roulement comme poulie libre : peu académique mais ça peut suffire et c'est pas cher.

 

Imprimante 3D        

L’imprimante 3D est la machine destinée à la fabrication de pièces en 3 dimensions par dépôt de couches successives de matière fondue (plastique, métal, nourriture, etc). L’imprimante 3D (ou ‘tri-dimensionnelle’) permet donc de produire des objets réels.

 

Infill        

Exprimé en pourcentage ou en décimal (de 0 à 1) selon les logiciels, l’option « Infill » représente le taux de remplissage de l’intérieur de votre création 3D. 10% d’Infill signifie que l’intérieur de votre pièce sera composée de 10% de matière et de 90% de vide. 100% d’Infill fait référence à une pièce totalement pleine.

 

IRC

Système de dialogue textuel en direct (chat) avec des espaces (salons) de discussions par thématique.

 

K

Kapton

Film adhésif résistant à la chaleur utilisé afin de recouvrir la surface d’impression pour améliorer l’adhésion de l’ABS.

 

L

Le bloc de glissement

Le bloc de glissement est l’élément qui permet à la tête d’impression de se déplacer selon un axe X ou Y. C’est donc le bloc de glissement qui va amener l’extrudeuse à chaque endroit ou il faut qu’elle dépose de la matière.

 

 Le format fichier AMF        

Le format AMF est le principal concurrent au format STL. C’est un format Open source.

 

LED        

Light-Emitting Diode en anglais - diode électroluminescente (DEL)

 

Libre (licence)        

Format juridique de propriété intellectuelle qui permet à quiconque d'utiliser, d'étudier, de diffuser, de modifier une œuvre ou une création.

 

Lit chauffant, plateau chauffant (Heatbed)

Dans une RepRap, plaque qui dispose d'un composant chauffant et sur laquelle la pièce est imprimée. Cela permet de maintenir une température constante de la pièce durant l'impression, et d'éviter ainsi des déformations des parties imprimées plus tôt (froides) différemment de celles récemment imprimées (chaudes).

 

LMD (Laser metal deposition)        

Dépôt de métal par laser. Le laser assure le frittage ou la fusion. Une buse pulvérise la poudre métallique.

 

LOM (Laminated object manufacturing)

Fabrication par objet stratifié. Découpe et collage de couches de matériaux (métal, plastique, papier).

 

Lower receiver :        

Parti de l'arme contenant la gachette.

 

 

M

Machine-outil        

Equipement de production mécanique destiné à réaliser un usinage à l’aide d’un outil fixe, mobile ou tournant utilisé sur une pièce fixée sur un plateau fixe ou mobile.

 

Maillage 3D

Ensemble de faces définissant un modèle 3D

 

Maker

Terme anglophone signifiant « faire », il est repris à l’international pour désigner toute personne qui conçoit des objets en 3D grâce à une imprimante 3D.

 

Maker Faire        

Foire de l’artisanat futuriste, la Maker Faire est un évènement célébrant l’esprit Do It Yourself et le bidouillage.

 

Mécanisme d’entrainement        

Mécanisme comportant une roue dentelée et qui pousse le filament dans le tube de guidage jusqu’à la tête d’impression.

 

Micron        

Unité de longueur de référence lorsque l’on parle de précision d’impression pour une imprimante 3D. 1 micron (1µ) = 0,001 millimètre. Par exemple une précision de 100 microns est égale à 0,1 millimètre (un dixième de millimètre).

 

MIP/PIM (Moulage par injection plastique)

Méthode qui consiste à mouler des parties d’un objet grâce à des matériaux thermoplastiques tels que le polypropylène, le polyamide (nylon), le polycarbonate, l’ABS, le polyéthylène et le polystyrène.

 

MJM (MultiJet Modeling)

Développé par 3D Systems, le modelage à jets multiples permet des impressions 3D par couches de l’ordre de 16 microns grâce à plusieurs buses qui projettent des gouttelettes de résine ou de cire. Cette technologie se rapproche d’une imprimante traditionnelle à jet d’encre qui dépose de fines gouttes d’encre sur le papier.

 

Modèle 3D        

Le modèle 3D est le « dessin » en trois dimensions de votre objet à imprimer. Outre le rendu graphique, le modèle 3D contient en mémoire toutes les caractéristiques nécessaires d’un objet pour que celui-ci soit compris et imprimé par l’imprimante 3D. On le transmet généralement à l’imprimante 3D sous la forme d’un fichier STL.

 

Moteur à pas-à-pas (stepper motor)        

Moteurs qui transforme des impulsions électriques en mouvement par palier angulaire.

 

Mur        

Terme employé en modélisation pour l’impression 3D, le mur désigne la paroi d’un objet. C’est un élément important à prendre en considération, car s’il est trop fin, la pièce ne pourra pas être imprimée.

 

 

N

NURBS (Non-uniform rational B-splines)

B-Splines rationnelles non uniformes. Les NURBS sont des représentations mathématiques utilisées pour décrire avec précision des objets géométriques en 3D.

 

 

O

Oozing        

Il s'agit de l'écoulements du plastique hors impression, par gravité. Cela génère des filaments parasites.

 

Open source (software ou hardware)        

Création ou Logiciel dont le code ou les plans de fabrications sont ouverts à la consultation et à l'utilisation à titre privé. Dans le monde du logiciel, l'open source n'est pas nécessairement libre, par contre la fondation pour l'open source hardware (le matériel open source) stipule que les projets open source hardware doivent être libres.

 

Optimisation topologique (ou Topological optimization)

Démarche qui permet de trouver la répartition de matière idéale dans un volume donné soumis à des contraintes. Elle est utilisée en fabrication additive lors de la conception numérique (CAO).

 

 

Palpeur mécanique        

Instrument de mesure de précision. Il permet de déterminer une position du palpeur dans l'espace ou de déterminer les contours d'un objet par palpage.

 

Parcours d'outil

Liste des tracés qui doivent être effectués par l’imprimante 3D pour réaliser l’objet à fabriquer.

 

Pâte à métaux précieux        

Combinaison de liants à base de fine poudre de métaux précieux. L'eau contenue dans la pâte dois s'évaporer, puis la pâte est alors chauffée à la température de fusion du métal.

 

Patte d’éléphant / Elephant’s foot        

il s’agit d’un défaut d’impression visible sur les premières couches. Celles-ci s’écrasent sur le plateau (ce qui est important pour une bonne adhérence) et du coup sont plus larges que la suite de l’extrusion. Pour limiter ce problème, on peut couper le plateau chauffant, au risque d’avoir une moins bonne adhérence, ou créer un support sous le modèle à imprimer, ou encore ajouter un chanfrein sur le bas du modèle.

 

PC

Plastique à base de polycarbonate offrant d’excellentes propriétés mécaniques et une bonne résistante thermique (-135 °C et 135 °C).

 

Photoploymérisation        

Réaction chimique aboutissant à la synthèse d'une macromolécule, à partir de molécules qui se lient entre elles ( qui forment des liaisons covalentes )  sous l'effet de la lumière ( plus précisément sous l'effet d'un photon ).

 

PLA

Plastique thermofusible éllaboré à base d'amidon de maïs. Un des deux principaux matériaux principaux utilisés pour imprimer avec une Reprap.

 

Plasticine

Composant principal de la pâte à modeler, mélange de cire et d’huile.

 

Plateau / Bed        

Il s’agit de la plaque en verre sur laquelle est imprimé le modèle. Comme cette plaque est chauffante, on parle de heated bed.

 

Plateau d’impression        

Il s’agit du plateau sur lequel  le plastique fondu sera déposé couche par couche afin de créer au final l’objet à imprimer.

 

Polarité

Caractéristique d'une molécule dû à l’électronégativité de ses atomes. La polarité d'une molécule peut changer sa solubilité dans les solvants."

 

Polyamide        

Le polyamide, ou poudre de nylon, est le matériau d’impression 3D employé par la technique de frittage laser. Il permet d’obtenir des objets solides et légèrement flexibles, avec un touché de surface granuleux, qui peut être poli.

 

Polymère          

macromolécule ( grosse molécule ) constituée d'une suite de monomères, c'est-à-dire un enchaînement de molécules identiques qui se répètent plusieurs fois.

 

Pont cartésien

Mécanisme qui permet à la tête d’impression de se déplacer selon les axes X et Y.

 

Porte-à-faux / Overhangs          

Parties du modèle qui manquent de support vertical et qui risquent donc de s’affaisser sous leur propre poids au moment de l’impression. Pour éviter ça on ajoute des supports verticaux qui seront retirés une fois l’impression terminée.

 

Pré-calibré        

L’appareil pré-calibré est un appareil déjà réglé suivant des données de référence pré-établies. Dans le cas d’une imprimante 3D cela signifie que les réglages de base sont déjà effectués, tels que : position de l’extrudeuse, paramétrage des axes, tension des courroies, horizontalité du plateau, etc).

 

Pronterface (ou Printrun)

Logiciel libre qui permet de contrôler la RepRap et de lancer l'impression. [github.com]

 

PVA (Polyacétate de Vinyle)

Polymère synthétique principalement utilisé dans la fabrication de colles dites “colles blanches”. Il a pour particularité d’être translucide et est utilisé en impression 3D pour sa capacité à se dissoudre dans l’eau chaude. Les imprimantes 3D à plusieurs têtes d’extrusion l’utilisent souvent pour la construction des supports soutenant des portes-à-faux ne nécessitant ainsi que peu de travail post-impression.

 

 

Raft

Ce sont les premières couches déposées sur le plateau, sur lesquelles va se déposer votre impression. Elles sont plus épaisses et permettent une meilleure adhésion de votre pièce au plateau. Une fois l’impression terminée, le raft se retire de votre impression finale.

 

RepRap

RepRap est l’abréviation anglophone de « replicating rapid prototyper ». Il s’agit d’une initiative de développer une imprimante 3D open source qui peut imprimer ses propres composants, et par conséquent qui peut en grande partie s’auto-répliquer. L’intérêt étant de construire une imprimante 3D à moindre coût.

 

Robot cartésien        

Robot déplaçant un outil dans un repère orthonormé cartésien, c'est à dire décrit par trois axes (souvent nommés X Y et Z) formant ensemble des angles droits.

 

Robot delta

Robot avec un bras composé par des parallélogrammes. Il est composé de 3 bras. Cette structure étant légère augmente la rapidité des mouvements.

 

Roue d’entrainement        

Roue dentelée utilisée pour pousser le filament dans le tube de guidage jusqu’à l’extrudeuse.

 

Roulement à billes linéaire ou palier linéaire        

Pièce pouvant se déplacer le long d'un axe avec un minimum de frottements, par opposition au roulement à billes classique qui ne peut que tourner autour d'un axe.

 

 

S

Scanner 3D        

Le scanner 3D permet de modéliser un objet en le scannant avec des lasers ; c’est-à-dire d’enregistrer toutes ses caractéristiques, et d’en faire un dessin/modèle en 3D. Ceci afin de transmettre les données scannées (le modèle 3D) à une imprimante 3D, et reproduire cet objet à volonté.

 

Shells        

Le « number of shells » (traduisible par « nombre de coquilles ») fait référence à l’épaisseur de la structure externe de votre pièce. Le minimum et étalon de cette mesure est 1. Chaque « shell » que vous rajoutez ajoute une couche supplémentaire au périmètre de votre pièce. Ainsi, si vous indiquez dans votre logiciel « shells = 2″, vous obtiendrez l’épaisseur de 3 cercles concentriques. Ces épaisseurs supplémentaires sont ajoutées à l’intérieur de votre pièce, de sorte que les dimensions externes ne varient pas.

 

Skirt/jupe        

Le skirt ne touche pas la pièce. C'est un contour qui permet de faire couler le filament dans la buse avant d'imprimer. Un tour de chauffe pour amorcer le filament.

 

SLA (Stereolitography Apparatus) /Stéréoligraphie

Procédé de prototypage rapide, où de la résine photosensible est solidifiée par un laser.

 

Slic3r        

Logiciel libre qui transforme le fichier 3D (STL ou OBJ) dans un langage (G-code) que peut comprendre la machine et qui intègre les paramètres d'impression. Il découpe un fichier 3D en tranches (to slice = trancher) qui seront les couches successives d'impression.

 

Slicer (slicing)        

« Slicer » (quand on dit slicé) signifie trancher. Cette opération revient à découper un modèle 3D en couches horizontales successives. Le Slicer (quand on dit sliceur) est le logiciel qui va justement trancher notre modèle pour donner les instructions à l’imprimante.

 

SLM (Selective Laser Melting)

Au même titre que le frittage sélectif par laser (SLS, voir définition ci-dessous), la fusion sélective par laser est une méthode de fabrication additive qui fonctionne avec un laser qui fait fondre de la poudre métallique. Cette technique a pour avantage de pouvoir travailler les métaux purs, autres que les alliages, comme le titane par exemple.

 

SLS (Selective Laser Sintering)        

Procédé de prototypage rapide, où de la poudre (qui peut être céramique, polyamide, métallique,...) est solidifiée par un laser.

 

Sous-extrusion / Under extrusion        

Il s’agit d’un défaut d’impression qui arrive lorsque le flux de filament n’est pas suffisant. Il en résulte des trous dans certaines couches ou des creux entre les couches. Ce flux insuffisant peut venir de conditions d’impression à la limite de ce que l’imprimante peut fournir (au delà de 10mm3/s). Dans ce cas le feeder pousse de plus en plus fort sur le filament et fini par libérer cette pression en faisant un « clac » sonore (il s’agit d’une sécurité pour éviter que le feeder ne grignote le filament). Dans ce cas de figure il faut donc revoir les paramètres d’impression pour éviter de créer des conditions trop extrêmes. Ce problème peut malheureusement avoir de nombreuses origines : buse partiellement bouchée, température d’extrusion trop basse, feeder mal réglé, filament trop épais ou d’épaisseur irrégulière, fin de bobine, combing, etc. Dans tous les cas il ne faut pas augmenter le flux de filament, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ça n’amène rien de bon.

 

STL        

Abréviation de Stéréolythographie, format de fichier 3D utilisé pour l'impression et ouvrable avec la plupart des logiciels de modélisation ou d'impression 3D.

 

Supports        

Les supports sont des ajouts de matières solubles permettant d’imprimer des parties en porte-à-faux sur vos pièces. Dans le cas d’une figurine avec les bras écartés, la première couche déposée pour former les bras ne repose sur rien si les supports sont absent ; votre extrudeuse déposera donc du filament dans le vide. Dès 30° d’inclinaison les supports sont généralement nécessaires. Les matières de support sont le PVA (soluble dans l’eau et recommandée pour le PLA), et le HIPS (soluble dans du D-limonène et recommandée avec l’ABS). Découvrez un exemple de support sur la fiche du filament 3D HIPS.

 

SXSW Eco          

Evènement connectant les professionnels qui travaillent à résoudre les défis complexes auquel fait face la société actuelle.

 

Système de positionnement 3D        

Le système de positionnement 3D d’une imprimante correspond au fonctionnement global de ses axes x, y et z. Selon les machines, seul un axe sera mobile, ou deux, ou bien les trois.

 

 

T

TDM (Tomodensitométrie) CT (Computed tomography)

Le scan par TDM est une méthode de capture de la structure interne et externe de l’objet. Un scan TDM résulte d’une série d’images noir et blanc en 2D.

 

Température de fusion

Température à laquelle un matériau ou une entité chimique passe d'un état solide à un état liquide ( ou pâteux pour un plastique )

 

Température de transition vitreuse        

Température représentant un intervalle de temps pendant lequel un matériau passe d'un état caoutchouteux à un état solide. C'est une des étapes du refroidissement et de la solidification.

 

Tête d'impression        

La tête d’impression d’une imprimante 3D (à dépôt de filament fondu ou à frittage laser) est l’élément de la machine permettant de déposer le matériau. Laissant passer la matière en goutte ou en filament, elle vient la positionner sur la couche déjà imprimée.

 

Tête extrudeuse (Extruder)

Dans une RepRap, bloc composés des éléments qui entraîne le filament, le chauffe et le transforme en fil plus fin pour le déposer couche par couche.

 

Tiges filetées

Tige avec un pas-de-vis

 

Tube de guidage bowden

Tube en plastique semi-transparent qui sert à guider le filament entre le mécanisme d’entrainement et la tête d’impression.

 

Tube PTFE (Polytétrafluoroéthylène)        

Tube en téflon à faible taux de friction qui guide le filament en amont et/ou en aval de l'extrudeur. Certaines buses (hotends) contiennent un tube téflon pour guider le filament au plus près du corps de chauffe. Ce matériaux est résistant à la chaleur et isolant thermique. /!\ ATTENTION: porté à une température supérieure à 245°, il est susceptible de dégager du fluor, principal composant du gaz moutarde(!)

 

 

Ventilateur de refroidissement        

Le ventilateur qui refroidit la tête d’impression lorsqu’elle imprime.

 

Ventilateurs de tête d’impression        

Les ventilateurs qui refroidissent le filament aussitôt qu’il est déposé sur la surface d’impression.

 

Vis d’ajustement du niveau        

Ces vis d’ajustements sous la plateforme sont utilisées pour mettre la surface de fabrication de niveau avec le déplacement de la buse.

 

Vitesse d'impression        

La vitesse d’impression est une caractéristique très regardée lors d’un achat d’imprimante 3D. En effet la conception d’une pièce en plastique prend du temps, et la possibilité de passer son temps d’impression de 6h à 4h fait une différence. Les imprimantes actuelles présentent des vitesses d’impression allant de 40mm/sec à 80mm/sec en vitesse standard. Certaines machines comme la Makerbot Replicator 2X peuvent pousser l’impression jusqu’à 120mm/sec. Hormis la machine elle-même, la vitesse d’impression est notamment affectée par la complexité de la pièce ou la précision souhaitée.

 

Volume d’impression        

Souvent désigné par les mesures « longueur x largeur x hauteur », le volume d’impression désigne le volume/la taille maximale de l’objet qui peut être imprimer par l’imprimante 3D. Si le volume d’impression maximum d’une machine est de 25 x 20 x 18cm, vous pouvez imprimer des objets en une fois de taille maximum de 25cm de longueur, 20cm de largeur et 18cm de hauteur. Si l’objet est plus grand, rien n’empêche de l’imprimer en plusieurs parties.

 

 

W

Wade        

Modèle d'extrudeur inventé par l'utilisateur Wade sur reprap.org. Cet extrudeur est basé sur un engrenage permettant de démultiplier la rotation du moteur et d’accroître le couple disponible au niveau du galet. Il est devenu très populaire et de nombreuses de ses variantes équipent la plupart des RepRaps. [reprap.org]

 

Wobble        

Ce sont des vagues,des stries, visibles sur la pièce imprimée.

Author: Chloé
About me

Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience de navigation sur notre site. We use cookies to improve our website and your experience when using it. Cookies used for the essential operation of this site have already been set. To find out more about the cookies we use and how to delete them, see our privacy policy.

  I accept cookies from this site.
EU Cookie Directive Module Information